prevnext

Actualité Obésité

Obésité morbide

shutterstock_114313126

jusqu’à 14 ans d’espérance de vie en moins

 

Les personnes atteintes d’obésité morbide ont une espérance de vie raccourcie. Ils perdent entre 6,5 et 14 années de vie selon leur IMC.L’obésité morbide réduit fortement l’espérance de vie. Une méta-analyse, parue ce 8 juillet 2014 dans PLOS Medicine, démontre qu’une personne obèse (avec un Indice de Masse Corporelle supérieur à 30) vit moins longtemps qu’une personne dont l’IMC est normal (18,5-24,9). Plus l’IMC de ces personnes grimpe, plus leur risque de mourir jeune progresse.Cette méta-analyse passe en revue 20 grandes études menées en Australie, aux Etats-Unis et en Suède. Les chercheurs ont classé les participants selon leur IMC; dans le groupe des personnes obèses, 3 catégories ont été dessinées : l’obésité « légère » (30-34,9), l’obésité (35-39,9) et l’obésité « morbide » (40 ou plus). « Alors que c’était une maladie relativement rare, l’obésité extrême augmente. Aux Etats-Unis, par exemple, 6 % des adultes sont maintenant considérés comme obèses morbides ce qui, pour une personne moyenne, correspond à plus de 45 kg au-dessus des recommandations de poids », précise Cari Kitahara, principal auteur de l’étude. « Avant notre étude, on en savait peu sur le risque de décès prématuré associé à une obésité morbide. » référence article paru dans pourquoi docteur : cliquez sur l’image pour lire la suite