prevnext

Education Therapeutique

C.R.E.A.D.O.P

Centre de Réadaptation Alimentation Diabète Obésité Pédiatrique

VAL PRE VERT

Qu’est-ce-que l’Education Thérapeutique du Patient ?

Selon l’O.M.S  (Organisation Mondiale de la Santé):

« l’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.  Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider (ainsi que leurs familles) à comprendre leur maladie et leur traitement, collaborer ensemble et assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie »

 

Les finalités de l’Education Thérapeutique du Patient :
scars-etpL’Education thérapeutique du patient participe à l’amélioration de la santé du patient (biologique, clinique) et à l’amélioration de sa qualité de vie et à celle de ses proches. Les finalités spécifiques de l’éducation thérapeutique sont : l’acquisition et le maintien par le patient de compétences d’autosoins. »

 

1. Définition

L’ETP est définie comme l’aide apportée aux patients et/ou entourage pour comprendre la maladie et les traitements. Elle se caractérise par un véritable transfert planifié et organisé de compétences du soignant vers le patient, dans le but de développer chez l’enfant et ses parents des compétences d’auto-soin et d’adaptation à la maladie. Elle permet une appropriation progressive, par étapes, des connaissances et l’acquisition d’une autonomie adaptée à l’âge.
L’ETP souhaite amener le patient et sa famille à concilier, au mieux, projets de vie et exigences du traitement.
L’ETP est dispensée dans les structures de soins sur la base de programmes éducatifs formalisés qui sont pleinement intégrés aux activités médicales et de soins.
Même s’il existe une part d’information et de conseils dans l’ETP, informer, conseiller ne suffisent pas à rendre le patient compétent.

2. Critère de qualité d’une ETP

  • L’éducation doit être structurée et organisée pour augmenter les chances d’une activité pérenne et reconnue dans le système de santé
  • L’éducation doit se référer à des méthodes pédagogiques au sens d’une démarche méthodologique.
  • L’éducation est dispensée par une équipe multidisciplinaire
  • L’éducation suppose dans sa conception, sa mise en œuvre et son évaluation, que le patient soit sollicité à tous les nouveaux de la planification de l’éducation
  • L’éducation implique une relation de partenariat entre le patient, son entourage et l’équipe soignante. L’éducation considère le patient comme un expert et à ce titre accorde une importance prépondérante à sa subjectivité, son expérience et ses représentations

3. La démarche éducative

On emploie le terme de démarche d’ETP, programme d’ETP, projet d’ETP pour indiquer tout dispositif d’ETP proposant des activités individuelles ou collectives dans le but de produire un effet thérapeutique.
Cette démarche s’inscrit dans le temps du fait de la spécificité de l’enfant en développement. Elle se fera en continu pendant toute la durée du suivi en pédiatrie avec un réajustement à l’âge.
Les principes de base de la démarche éducative se déclinent en quatre étapes successives.

img-education-therapeutique

Chacune des quatre étapes recommandées s’inscrit dans la continuité de la précédente

1. Elaborer un diagnostic éducatif ou un bilan éducatif partagé : identification des besoins dont ressortiront les composantes pédagogiques, psychologiques et biologiques.
2. Etablir un contrat d’ETP : consiste à formuler avec le patient les compétences à acquérir ou à mobiliser et à maintenir au regard de son projet, de la stratégie thérapeutique.
3. Planifier et mettre en œuvre les séances d’ETP : consiste à sélectionner les continus à proposer lors des séances d’ETP, les méthodes et techniques participatives d’apprentissage
4. Réaliser une évaluation des compétences acquises par le patient, du déroulement et pertinence du programme d’ETP.

4. Les offres d’ETP

L’ETP est une démarche continue qui nécessite des adaptations permanentes liées à l’évolution de la maladie.

  • Une offre d’ETP initiale : Elle suit l’annonce du diagnostic ou une période de vie avec la maladie sans prise en charge éducative
  • Une offre d’ETP de suivi éducatif : Elle a pour but d’accompagner les essais, les mises en expériences du patient.
  • Une offre d’ETP de reprise éducative ou suivi approfondi : Elle est nécessaire en cas de difficultés dans l’apprentissage, de modifications de l’état de santé du patient. Pour les enfants cette offre accompagne les changements normalement engendrés par leur développement physique, cognitif et psychoaffectif.

5. Contexte réglementaire en France

C’est en 2009 qu’est intervenue véritablement la reconnaissance officielle en France, de l’ETP dans cadre de la loi « Hôpital Patient Santé et Territoire » (HPST) et ses décrets d’application.

  • L’ETP s’inscrit dans le parcours de soin du patient.
  • Les programmes d’ETP sont conformes à un cahier des charges nationale dont les modalités d’élaboration et le contenu sont définis par arrêté du ministre chargé de la santé. Cahier des charges nationales élaboré par INPES.

Ces programmes sont agréés par les Agences Régionales de Santé (ARS). Les ARS auront pour mission d’évaluer les programmes d’éducation thérapeutique du patient mis en œuvre en ambulatoires et au sein des établissements de santé. Cette évaluation (quantitative et qualitative) devra apprécier l’organisation du programme, son efficience et son impact sur la qualité de vie des patients.